Logo


                       C ô t é   m e r   d e   L i b y e


La longue plage de Sougia
  Sougia et sa plage

Sougia était connue dans l'antiquité sous le nom de Siya ; elle était le port de la ville d'Elyros située sur une haute colline qui dans l'arrière-pays, domine la baie. On retrouve dans les environs des vestiges de l'aqueduc qui depuis les hauteurs de Kamara approvisionnait en eau la population du lieu. Au cours de la première période byzantine, la cité fut dotée d'une importante basilique dont subsiste
seule une belle mosaïque qu'on peut actuellement admirer dans l'église locale.
De nos jours Sougia est une petite cité balnéaire qui n'a pas encore été touchée par la vague de construction de grands hôtels et l'afflux massif de touristes. Pourvue d'une très longue plage (1.200 m), elle n'a à front de mer qu'une rue de 200 à 300 mètres bordée de petits hôtels et de restaurants avec terrasses.
 
  Le site de l'antique cité de Lissos

  A une heure et demie de marche depuis le petit port de Sougia, se trouve le site aujourd'hui totalement abandonné de la cité de Lissos qui fut pendant toute l'antiquité un lieu très fréquenté de  pèlerinage au dieu de la santé Asklepeios (Esculape).
  Pour y accéder, il faut remonter une petite gorge pittoresque, puis gravir le flanc gauche de cette gorge pour déboucher sur un large plateau. Lorsqu'on arrive sur le bord ouest du plateau, la vue embrasse l'ensemble du site depuis la petite baie qui abritait le port de la cité jusqu'aux collines du versant opposé où s'étagent les monuments funéraires de l'ancienne nécropole.
Le sentier descend en lacets jusqu'aux ruines du temple d'Asklepeios dont la curieuse mosaïque est bien conservée. A proximité du rivage, on peut voir les ruines d'une ancienne basilique du 6ème siècle entourant une modeste église postérieure qui incorpore dans ses murs des fragments en marbre blanc de la décoration de l'édifice précédent.
  Pour l'aller et/ou pour le retour - mais de préférence pour le retour - on peut utiliser un bateau-taxi depuis Sougia (prix et heure à convenir).
Baie de Lissos vue du haut du plateau

la côte entre Sougia et Tripiti
  Randonnée Sougia-Tripiti

Un sentier de grande randonnée (E4) conduit de Sougia à l'embouchure de la gorge de Tripiti. Il suit la côte en hauteur à quelque distance du rivage offrant des perspectives étonnantes sur les arêtes montagneuses qui plongent dans la mer. Le parcours monte, descend et remonte pour franchir ces arêtes successives. Le promontoire au sommet duquel s'érige la blanche chapelle du Prophète Elie permet de découvrir le panorama de toute la baie de Sougia.
Les marcheurs confirmés peuvent oser l'aller-retour à pied ; les autres préféreront se rendre à Tripiti en bateau-taxi et faire la randonnée dans le sens Tripiti-Sougia. Une abondante provision d'eau est indispensable, car il n'y a en chemin qu'une seule source souvent tarie en été.
Vue sur une gorge entre Sougia et Tripiti

Le ferry de la ligne Paléochora-Chora Sfakion   Excursions en ferry au départ de Sougia

D'avril à octobre, le ferry régulier part quotidiennement de Paléochora, fait halte à Sougia vers 9h30 et rejoint Chora Sfakion avec arrêts à Agia Roumeli et Loutro. En fin d'après-midi il fait le voyage en sens inverse avec les mêmes arrêts. Il est possible d'embarquer sa voiture ; c'est sans intérêt pour Agia Roumeli et Loutro qui n'ont aucun accès par route. En revanche à Chora Sfakion, une bonne route
monte via Anopoli jusqu'à Aradena où l'on peut contempler de haut la gorge d'Aradena en amont et en aval depuis le pont Bailey qui l'enjambe, et visiter la vieille église du village dédiée à St Michel Archange.
De Chora Sfakion on peut rejoindre Chania par une grand-route qui longe la gorge d'Imbros, traverse le plateau d'Askyfou et rejoint à Vrises l'autoroute Rethymnon-Chania.
Site internet de la compagnie de ferryboat (mis à jour au début de chaque saison)
 La halte d'Agia Roumeli
Ceux qui hésitent à entreprendre le parcours entier des gorges de Samaria peuvent depuis Agia Roumeli en terrain facile se rendre jusqu'au défilé des Sideroportes (les Portes de fer) qui est l'endroit le plus resserré des gorges entre des falaises de plus de 300 mètres de hauteur. D'Agia Roumeli il est aussi possible par un sentier en bord de mer d'aller jusqu'à la vieille église de style byzantin  Agios Pavlos bâtie sur le rivage et distante d'environ 3,5 km.
Quant à ceux qui auront fait le parcours complet des gorges de Samaria, c'est à Agia Roumeli qu'ils prendront le ferry pour regagner Sougia. Le passage du ferry au large de la côte,
de Paléochora à Chora Sfakion, déroule une vue impressionnante sur le massif des Montagnes Blanches .
L'embouchure de la gorge de Tripiti



Accueil | Maison | Montagne | Région | Calendrier | Tarifs | Réserver | Contact | Histoire | Galerie |