Logo


                          C ô t é   m o n t a g n e . . .



La gorge d'Agia Irini vue de la campagne de Limni
   1. Autour du village d'Epanochori des chemins ruraux

 Le chemin de Limni conduit à des vignes, oliveraies, ruchers et pâturages. Il longe la gorge d'Agia Irini dont il suit la ligne de crête du versant ouest. Il s'achève au sommet d'une colline d'où l'on domine la baie de Sougia.

 Le chemin de Katosikia monte à droite juste avant les premières maisons du village au bord de la route vers Sougia. Il conduit vers des châtaigneraies et des pâturages. On peut aussi monter jusqu'à la chapelle bâtie au sommet d'une colline d'où l'on a une vue panoramique sur la région.


  2. La gorge d'Agia Irini

  L'entrée dans la gorge d'Agia Irini se situe  à 500 mètres de  la maison  à droite de la grand-route  en  direction de Chania. Le parcours d'un peu moins de 8 kilomètres est facile et bien balisé. Il y a seulement quelques passages où il faut monter et descendre pour contourner des éboulements de rochers qui ont obstrué la gorge. Moins fréquentée que la gorge de Samaria, la gorge d'Agia Irini, particulièrement fleurie au printemps et au début de l'été, a tout pour séduire les amateurs de belle nature et de tranquillité.

 Au terme du parcours, on arrive à une auberge où il y a possibilité de petite restauration. On se trouve là à environ 4 kilomètres de la plage de Sougia et l'endroit est accessible en voiture.

 Le parcours peut évidemment être effectué en sens inverse, offrant d'autres vues sur la gorge, mais il faut récupérer une dénivellation de quelque 500 mètres.
Dans la gorge d'Agia Irini

Le sentier muletier en zigzags et la gorge de Figous
  3. Montée à pied au plateau d'Omalos

Un ancien sentier muletier prend son départ au village d'Agia Irini  à proximité de l'entrée  de la gorge d'Agia Irini. Il suit à flanc de colline  un parcours panoramique  depuis lequel on a vue sur toute la vallée jusqu'à Sougia. Il conduit jusqu'à la route sud d'Omalos à proximité de l'entrée sud du plateau.
Près de l'entrée nord d'Omalos qu'on peut rejoindre en bifurquant à gauche dès l'entrée sud, on peut s'approcher de l'ouverture de la grotte Tsanis dont seulement 3 kilomètres de galeries ont été à ce jour explorées. Il est dangereux de s'y aventurer sans expérience ni équipement. Excellent restaurant près de l'entrée nord du plateau.
Pour le retour, on reprend le sentier muletier que l'on quitte au poteau d'orientation pour suivre à gauche le sentier qui descend dans la gorge de Figous et débouche dans la gorge d'Agia Irini vers le kilomètre 1 après avoir traversé un ancien refuge de maquisards crétois en lutte contre l'oppresseur turc.

  4. Le belvédère de Greleska

  A quelques centaines de mètres de l'entrée sud du plateau d'Omalos, un peu avant la chapelle Agiou Theodorou, un chemin récemment asphalté conduit au belvédère de Greleska (environ 2 km) situé au sommet de la plus haute falaise dominant le versant est de la gorge d'Agia Irini. Du sud au nord, la vue embrasse toute la vallée depuis la baie de Sougia jusqu'au col qui sépare les versants sud et nord de la partie ouest de la Crète. Au pied du belvédère, la brèche abrupte et profonde de la gorge.

Les bons marcheurs venus à pied d'Epanochori (voir 3. ci-dessus) peuvent ajouter cette boucle vers Greleska à leur parcours. Signalons que le chemin qui monte à Greleska se prolonge par un sentier qui conduit jusqu'à Koustogerako.
Vue depuis le belvdère de Greleska

  5. Randonnées à partir de Xyloskalo

  Depuis la maison Eriki, on atteint Xyloskalo à l'extrémité est du plateau d'Omalos à 23 km, en voiture ou par le bus matinal qui passe à Epanochori vers 07h30. De ce point situé à une altitude de 1235 mètres, partent dans plusieurs directions des sentiers de randonnée en haute montagne. 
Vue vers le col de Linoseli  
  Randonnée vers le mont Gingilos (altitude 2080 m) en passant par le col de Linoseli (altitude 1770 m). Au début de la montée, avant de s'engager dans le vallon de Linoseli, vues remarquables sur la Samaria et les plus hauts sommets de Montagnes Blanches. Sous le col, on trouve une source permanente avant d'entamer une dure montée d'un sentier en lacets dans la caillasse. Au col, on découvre le versant qui descend vers le sud et la mer de Libye. Il reste près d'une heure à marcher pour atteindre le sommet. La descente se fait par le même chemin.
 
Descente des gorges de Samaria


Les gorges de Samaria sont en principe accessibles du 1er mai au 31 octobre ; cependant  l'autorité  de gestion du parc national  peut en interdire l'accès pour motif de sécurité au cas où la météo  prévoit  de la pluie ou un orage. Cela peut arriver surtout en début ou en fin de saison. Un droit d'entrée est perçu au poste des gardes de Xyloskalo ; conservez le billet pour la sortie !

Le parcours est long de 18 km, les trois derniers et les plus fatigants étant après le poste de sortie jusqu'au village d'Agia Roumeli où l'on prendra le ferry pour le retour vers Sougia. Les passages les plus impressionnants se situent dans les premiers kilomètres de la descente avec les vues sur les parois du Gingilos et dans les derniers avant le poste de sortie avec le défilé des Sideroportes où le lit du torrent est large de 3 mètres à peine entre des falaises dépassant 300 mètres de hauteur.
En descendant les gorges de Samaria
Refuge Kallergi   Montée au refuge Kallergi (1660 m)

Point de vue sur le plateau d'Omalos, sur les gorges de Samaria et sur tous les sommets environnants. Il est possible de s'y restaurer et éventuellement d'y passer la nuit. La montée à pied prend moins de deux heures.
Depuis le refuge on peut entreprendre le parcours jusqu'au sommet du Melindaou (altitude 2133 m).
Le refuge Kallergi est accessible également en véhicule 4x4 par un chemin qui part du plateau d'Omalos et serpente sur la face ouest de la montagne.


Accueil | Maison | Mer  | Région | Calendrier | Tarifs  | Réserver | Contact | Histoire | Galerie |